Sélectionner une page

Lorsqu’on évoque nos superbes îles, Les Antilles françaises, on parle souvent et à juste titre des plages paradisiaques : St Anne, Gosier du côté de la Guadeloupe et la plage des Salines pour la Martinique. Mais ce que l’on omet quasi à chaque fois, c’est la diversité des activités pédestres.

Pour ce petit moment d’évasion, qui à notre grand désespoir ne se ressentira qu’à travers les mots, mais n’en sera pas moins intense, nous irons découvrir les randonnées à faire absolument en Martinique !

L’île compte en effet pas moins de 180 km de sentiers qui ont eu le soin d’être balisés pour le plaisir et la sécurité des promeneurs. Et il y en a pour tous les goûts, pour les mollets les plus robustes et volontaires comme pour ceux qui toute l’année n’arrivent pas à faire plus de deux pas hors de leur canapé. ( Oui oui oui, les flemmards, je vous vois ! )

 

A la découverte de Madinina, l’île aux fleurs, mais aussi surnommée l’île aux iguanes, donc attention aux yeux et à l’endroit où vous mettez les pieds !

 

En effet, qui dit randonnée dit qu’il faut être prudent, nous ne sommes pas invisible face à la nature, surtout quand il s’agit d’une flore aussi riche que celle de l’île. A l’instar des femmes doubout’, la nature dense érigée sous nos yeux peut se montrer douce, affriolante mais aussi capricieuse et courroucée. Il faut donc prendre des précautions. Le climat tropical s’apprivoise, le climat trop tropical se respecte !

En premier lieu et aux vues des températures naturellement élevées, il faut s’assurer d’avoir à portée de main suffisamment d’eau afin de ne pas être déshydraté. Il faut également se protéger du soleil et de ses rayons, casquettes, chapeaux d’Indiana Jones et autres couvre-chefs à large visière seront vos meilleurs amis. Il faut souligner aussi que la plupart des randonneurs, dont une grande partie des locaux, ne prennent pas le temps de se badigeonner, se tartiner, s’enduire… bon littéralement se recouvrir de la tête aux pieds de crème solaire. Et ça à répéter environ toutes les trois heures. Ok on vous l’accorde ce n’est pas glamour mais préférez-vous ressemblez à une grosse cribiche (écrevisse) rouge homard au terme de la marche ou pire : maladies cutanées voire le cancer de la peau. Attention un ciel voilé laisse aussi passer les rayons et les enfants sont à surveiller de près, ne les négligez pas. Il est également fortement conseillé de ne pas se surestimer sur ses capacités physiques : se dépasser c’est bien, mais finir sa marche au milieu de nulle part plongé dans la pénombre. La nuit tombe très très vite aux Antilles. En bref, évaluez au préalable votre temps de parcours, cela vous évitera bien des frayeurs. L’office du tourisme, les locaux ainsi que cet article sont vos meilleurs guides. Enfin, la règle d’or : Ne partez pas tout seul !Après ces petits conseils en vrac nous pouvons enfin découvrir les petits coins de paradis que renferment l’île.

Que l’on souhaite profiter du littoral pour respirer l’air marin, ou s’enfoncer dans des chemins ombragés et/ou sinueux au cœur de la végétation tropicale pour les plus aventureux, la Martinique comblera tous vos fantasmes ! En passant par l’ascension de la Montagne Pelée, par l’Aileron ou encore la magnifique Trace des Caps mais aussi le chemin côtier de la Réserve de la Caravelle…

 

Résultat de recherche d'images pour "la montagne pelée randonnée"

A l’assaut de la Montagne Pelée (Carte IGN: 4501MT)

L’ascension de la Montagne Pelée est assurément la randonnée à faire quand on est de passage en Martinique. La hauteur du volcan est de 1395 m et constitue le point culminant de l’île. Plusieurs sentiers mènent au sommet. Il vous est possible d’emprunter le Sentier de la Grande Savane en partant du Prêcheur. La randonnée est aussi accessible à partir de Grand Rivière mais aussi de Macouba ou directement  du 1er refuge sur les hauteurs du Morne Rouge à 820m d’altitude en passant par le Sentier de l’Aileron. Ce dernier itinéraire est le plus court. Ce parcours est destiné aux marcheurs expérimentés, il est jugé comme assez ardu. La Montagne Pelée est alors entre vos mains ou plutôt sous vos pieds en 4h30 au terme d’une marche de 6 km.

Incontournable pour les bons marcheurs, La Montagne Pelée est à placer en priorité dans la liste des randos à faire pour les randonneurs aguerris. Le dénivelé reste plutôt à un niveau de difficulté moyen et le temps de parcours n’est pas non plus très long.  Mais cette ascension est éprouvante car la pente est parfois raide et nécessite l’usage des mains. Petit bémol : en cas de pluie le chemin boueux devient glissant par endroits et la vue. Mieux vaut gravir le volcan en période sèche, de décembre à mars et de partir tôt le matin avant que les nuages ne se forment.

Résultat de recherche d'images pour "Réserve de la Caravelle"

La Réserve de la Caravelle (Carte IGN: 4502MT)

Formée il y a plus de 10 millions d’années, la Presqu’ile de la Caravelle est l’une des plus anciennes parties de la Martinique. Située sur la côte atlantique, elle forme une avancée d’une dizaine de kilomètres dans l’océan. Son extrémité est aujourd’hui une réserve naturelle protégée qui dépend du Parc Naturel Régional de la Martinique. Elle offre une vue riche. La réserve est accessible par la D2 depuis Trinité. Il vaut faut alors traverser le bourg de Tartane et poursuivre la route jusqu’à sa fin, à l’endroit où elle se transforme en piste au niveau du restaurant Le Phare. Avec n’importe quel véhicule, prenez la route en direction du Château Dubuc. Roulez sur 800m et garez la voiture au parking. La marche se poursuit alors dans un sentier ombragé parsemé de petits cailloux. Il y a une légère pente mais elle se dessine de façon régulière. Le Phare de la Caravelle, point culminant de ce parcours est rapidement accessible en une durée de marche moyenne de 3h30. Huit kilomètres très vite passés pour accéder à ce fameux phare datant de 1862 posté à 157 m.

Résultat de recherche d'images pour "trace des caps"

La Trace des Caps (Carte IGN: 4503MT)

La Trace des Caps compte parmi les randonnées pédestres les plus réputées de Martinique mais c’est également, avec ses 27 kilomètres, la plus longue. Cet itinéraire, qui reste le plus souvent en bord de mer, permet de découvrir le sud de la côte Atlantique avec sa barrière de corail et ses magnifiques plages de sable blanc. L’accès au premier point de parcours le Petit Macabou, se fait par une piste que l’on prend depuis la N6 à environ 4 km au Sud du Vauclin. Garez la voiture sur le parking de la plage. L’accès au Cap Chevalier se fait quant à lui à partir du Marin. A la sortie du bourg prenez la direction de Sainte Anne pendant environ 1km avant de suivre Cap Chevalier – Anse Michel au deuxième rond-point. Arrêtez-vous à proximité de l’Anse Caritan. On peut même garer dans le bourg de Sainte Anne à 500m.

Résultat de recherche d'images pour "le prêcheur grand rivière randonnee"

Le Prêcheur – Grand’Rivière (Carte IGN: 4501MT)

Aucune route directe n’existe entre le Prêcheur et Grand Rivière et la liaison par la côte ne peut se faire qu’à pied via un long chemin au coeur de la forêt. Cet itinéraire, long de 17km, permet de traverser une partie totalement sauvage et inhabitée de l’île. Il s’effectue en environ sept bonnes heures de marche. Un large chemin large bien aménagé commence au niveau de l’Anse Couleuvre, juste à droite des ruines de l’ancienne Habitation Tardon. Il vous faut rentrer dans la forêt. Le parcours se poursuit entre ombre et jet de lumière, puis le sentier s’enfonce davantage dans la forêt. Il faut traverser un petit tunnel taillé dans la roche avant de franchir le gué de la Rivière Trois Bras. A peu près à mi-chemin, la montée la plus difficile du parcours débute (250m de dénivelé). Elle emmène au sommet du Petit Morne (359m). Enfin La randonnée se termine en empruntant une petite route qui mène directement au port de Grand Rivière.

On pourrait encore vous évoquer une multitude d’endroits tels que La Morne Larcher surplombant la baie du Diamant, ou la Trace des Jésuites en pleine forêt tropicale, ou bien encore Les Pitons du Carbet, certes plus difficile mais dont les cinq sommets offrent un panorama juste sublime !

C’en est fini de cette évasion textuelle, maintenant je vous laisse vous empresser d’aller commander votre billet d’avion direction La Martinique ! Et pour les plus chanceux d’entre nous qui y habitent déjà, lacer vos chaussures et en route !

 

Share This

Découvrez la toute

nouvelle collection

pour apprendre

en s'amusant !